[Lecture] Fille d’Hécate t.1: La Voie de la Sorcière [Cecile GUILLOT]

4e de Couverture:

Je croyais n’être qu’une étudiante ordinaire et sans doute trop renfermée. Et puis, il a eu cette expérience étrange, la découverte de mon don… Maintenant je dois apprendre à m’accomplir en tant que sorcière, développer mes pouvoirs et trouver ma place en ce monde. Tout aurait-été parfait s’il n’y avait pas eu ces cauchemars et ces malaises. Quelqu’un cherche à me nuire ! Mais qui pourrait bien me harceler ainsi ? Et, pour ne rien arranger, j’ai aussi un mémoire à écrire pour valider ma dernière année de psycho. Ma vie n’est vraiment plus de tout repos ! Maëlys nous ouvre les portes d’un univers étrange et déroutant, celui de la Wicca. La quête spirituelle qui est sienne va l’exposer à des menaces insoupçonnées. Surtout que le destin pourrait bien placer sur son chemin, les clés qui l’aideront à résoudre les mystères d’une existence parsemée d’ombres… Car, une sorcière peut-elle s’épanouir coupée de ses racines, ignorante d’un passé dont pourrait dépendre l’avenir ?

Informations Pratiques:

  • Volume: 144 pages
  • Editeur : Les Editions Du Chat Noir (01/07/2012)
  • Collection : Griffe Sombre
  • Version Electronique

L’avis de la croqueuse de livres:

J’ai commencé ce livre sans avoir regardé le nombre de pages… aussi ai-je été stupéfaite de l’avoir englouti en un rien de temps. Ceci dit, cela n’est pas uniquement dû au nombre de pages car malgré un rythme assez lent dans le récit – en comparaison à des romans fantastiques ou d’urban fantasy plus « classiques » j’entends – force est de constater que le style fluide de l’auteure faire couler l’histoire comme une bonne tasse de thé qui réchauffe dans la froidure hivernale (et vu le temps que je vois par ma fenêtre, ce n’est pas du luxe…). On est donc ici assez loin des clichés de ce que je lis habituellement: pas de vampires, pas de lycanthropes, pas d’effets spéciaux débridés. La magie est présente, mais toute en nuances… beaucoup plus réelle en somme.

Autre gros plus de ce récit: l’auteure s’est visiblement beaucoup documentée sur le néo-paganisme et la Wicca. Pour être bien au fait moi-même de toutes ces choses, je peux l’affirmer sans ciller: les références citées sont solides (Gardner, Cunningham, Doreen Valiente) et les éléments de phytothérapie, lithothérapie ou techniques de méditation le sont tout autant. Aussi, je conseillerai cet ouvrage aux personnes qui souhaitent en apprendre d’avantage sur ces sujets mais trouvent les ouvrages des pontes en la matière un peu rébarbatifs. Il n’est bien sûr pas exhaustif, mais je pense que cela fait une bonne base pour découvrir cet univers, surtout que c’est ici intégré à une histoire agréable.

Le seul bémol que je mettrai concerne Maëlys: elle se prétend terre à terre et sceptique de nature, pourtant elle accepte avec un enthousiasme peut-être trop marqué ce nouveau monde qui s’ouvre à elle et ce qu’il implique. Ce type de croyance se mûrit sur des années, c’est un véritable cheminement spirituel qui demande de longues heures d’étude et de travail sur soi. Aussi, le fait que l’héroïne l’accepte immédiatement et en maîtrise les bases en seulement quelques semaines me semble un peu surréaliste. J’aurais trouvé plus pertinent d’étaler son apprentissage sur plusieurs mois.
Je suis également un peu réservée quand à l’attitude du personnage principal vis à vis d’un autre protagoniste qu’elle poursuit de façon un peu trop assidue à mon sens.

Cependant cela reste une lecture agréable qui pose les bases d’une intrigue qui promet d’être intéressante si elle est bien exploitée, notamment pour tout ce qui concerne les origines de Maëlys.

Bilan: 

 J’avoue attendre avec curiosité et impatience le tome 2 de cet ouvrage qui va sortir prochainement et j’espère que l’intrigue tiendra ses promesses.

Note globale: 16,5/20

Et comme j’ai eu un gros coup de coeur pour l’illustration de couverture, oeuvre d’une artiste appelée Anna Marine, je me permets de la noter aussi avec un beau 19/20