[Lecture] La Meute du Phenix t.1: Trey Coleman [Suzanne WRIGHT]

la-meute-du-phenix,-tome-1---trey-coleman-326840-250-400

4e de Couverture:

Incapable de se transformer en louve, Taryn Warner a toujours été méprisée par sa meute malgré son puissant don de guérison. Quand son père décide de l’unir de force à Roscoe Weston un Alpha violent et dominateur qui lui promet de la briser, Taryn refuse de se soumettre. C’est alors que Trey Coleman, dangereux Alpha connu pour sa sauvagerie, lui propose un marché : s’unir temporairement – à lui. Il y gagnerait une alliance et elle sa liberté. Mais faire semblant comporte aussi des risques. D’autant que leur attirance l’un pour l’autre semble hors de contrôle.

Informations Pratiques:

  • Volume:  573 pages
  • Editeur :  Milady ( 27 septembre 2013)
  • Collection : Bit-Lit
  • Version électronique

L’avis de la croqueuse de livres:

A priori, Milady misait beaucoup sur cette nouvelle sortie et j’avoue sans peine que le résumé ainsi que la couverture plutôt bien travaillée m’ont donné très envie de le lire.
J’ai été d’autant plus… perturbée, à la lecture de ce roman…

Je ne développerai pas l’histoire, le résumé du 4e de couverture le fait très bien.
J’ai bien accroché au concept, c’est de la romance classique mais les tempéraments des personnages sont bien travaillés et l’évolution de la relation entre ces deux êtres abîmés par la vie est plutôt cohérente et bien amenée.
Le concept des âmes soeurs est bien trouvé et assez bien expliqué. J’ai aussi apprécié le fait qu’il existe diverses sortes de métamorphes et pas uniquement des loups, même si les autres espèces ne sont pas vraiment évoquées. Les jeux politiques entre les meutes auraient pu être d’avantage approfondis car l’idée me semble aussi intéressante.
En ce qui concerne les personnages secondaires, pour la plupart, je les ai trouvés suffisamment consistants pour que l’histoire prenne corps, notamment ceux de Dante et Tao, qui vont certainement être les protagonistes principaux des tomes à venir.

Passons maintenant à ce qui m’a dérangée dans ce livre et qui pourrait se résumer à deux mots: vulgarité et sexe.
Je n’ai rien contre les scènes de sexe si elles apportent quelque chose à l’histoire. Mais là en l’occurrence, non seulement cela représente 30% du volume total du livre (je dis ça à la louche, mais je ne pense pas être très éloignée de la vérité), mais en plus les scènes en question m’ont pour certaines mise assez mal à l’aise. Je n’ai aucune affinité avec le SM, pour moi la domination ressemble trop à une forme de viol pour que j’accroche. Que cela soit entendu, je comprends que certaines personnes puissent trouver leur compte là dedans, mais ce n’est pas mon cas. Et je ne m’attendais pas du tout, au vu du résumé, à une telle débauche de scènes SM, rendues encore plus crues par le langage utilisé.
Effectivement, du début à la fin du roman, la vulgarité fait sa loi.
Pour certaines scènes, j’ai trouvé que c’était plutôt sympathique et approprié, notamment les premières joutes verbales entre la grand-mère de Trey et Taryn qui m’ont faite sourire, mais la grossièreté omniprésente m’a vite fatiguée; ce que je trouve assez dommage car l’auteure écrit plutôt bien.
Je crois sincèrement qu’on aurait aussi bien pu ressentir la force de caractère de Taryn sans ce déballage continuel d’obscénités qui a aussi contribué à me rendre antipathiques des personnages sensés être des boute-en-train, à l’instar de Dominic.

En gros, si vous n’aimez pas les insanités et que vous n’avez aucun attrait pour le sado-masochisme, passez votre chemin, ce livre n’est clairement pas fait pour vous…
Inutile de préciser qu’il n’est pas à mettre entre toutes les mains… Une mention « interdit aux moins de 18 ans » sur la couverture ne serait pas superflue je crois…

Bilan: 

 Si l’on fait abstraction des scènes de sexe omniprésentes et du fait que les personnages jurent comme des charretiers, l’histoire est plutôt sympathique et les personnages principaux bien travaillés.
Malheureusement, pour ma part, je suis incapable de passer outre ces éléments et il me paraît assez évident que je ne lirai pas la suite.
Encore une fois, je regrette que Milady ait abandonné des séries avec une trame scénaristique fouillée pour se laisser aller à publier ce genre de choses…

Note globale: 9/20

2 réflexions sur “ [Lecture] La Meute du Phenix t.1: Trey Coleman [Suzanne WRIGHT] ”

  1. Mouais… Pour calibrer mon échelle, ça se situe où en terme de vulgarité et de SM par rapport à 50 shades of Grey?
    En tous cas moi la 4e ne me donne pas envie, ça sent le Gros Bill et la Mary-Sue.

  2. Alors je t’avoue sans honte que je n’ai pas lu 50 shades of Grey. Je ne suis pas fan de ce genre de littérature. Tu sais qu’il peut m’arriver d’avoir un langage assez… fleuri… mais j’ai tout de même été assez choquée par les répliques du genre « tu aimes ça quand je te mets ma grosse b*** dans ta petite c***** toute humide hein ma petite chienne » et c’est très loin d’être le pire ^^°

    Bah au niveau du traitement des personnages l’idée était assez intéressante et plutôt bien traité… si tu oublie le reste… ^^°°°

Les commentaires sont fermés.