Archives pour l'étiquette fae

[Lecture] Sidhe, tome1, La Diseuse d’ombres [Sandy WILLIAMS]

4e de Couverture:

McKenzie Lewis est différente : elle voit non seulement les faes mais elle a aussi le pouvoir de retrouver leur trace lorsqu’ils se téléportent. Capacité inestimable pour le roi des faes piégé dans une guerre sans merci contre de sanguinaires usurpateurs de trône. Mais lorsque McKenzie est enlevée par ces derniers, elle se trouve confrontée à un dilemme : faire confiance à Kyol, le maître d’armes du roi qu’elle aime en secret depuis dix ans, ou à Aren, le meneur des rebelles, qui tente de lui révéler le véritable visage de la cour…

Informations Pratiques:

  • Poche: 473 pages
  • Editeur : Bragelonne (25/01/2013)
  • Collection : Bit-lit
  • Version numérique

L’avis de la croqueuse de livres:

Etant un peu lassée par les nouvelles séries bit-lit, que je trouve redondantes et manquant d’originalité, c’est avec plaisir que je me suis lancée dans la lecture de Sidhe.
Effectivement, pas l’ombre d’un vampire ou d’un loup-garou dans cette série, mais uniquement des « faes », personnages oniriques très présents dans la culture populaire et la littérature depuis des siècles (on se souvient notamment du grand classique « Songe d’une Nuit D’été » de Shakespeare). Ici l’univers de ces fées est donc revisité, partant du principe que seuls certains humains peuvent les voir et qu’ils vivent dans une dimension parallèle à la notre.

Certains aspects de l’histoire sont un peu convenus: l’éternel triangle amoureux, la lutte intérieure de l’héroïne pour savoir qui sont les bons et qui sont les mauvais… Par ailleurs, l’héroïne est une oie blanche, candide au possible, ce qui est parfois assez irritant. J’espère que l’auteur saura la faire mûrir et évoluer dans les prochains tomes. Par contre je suis assez fan d’Aren et de certains autres des rebelles.
Malgré tout, la façon de traiter le thème est plutôt sympathique, notamment parce que l’auteur aborde le sujet de la tolérance (tolérance entre les rebelles et les autres faes, tolérance humains/faes…) qui est un fil conducteur durant tout cet opus.

La seule chose qui m’a dérangée était l’écriture: le roman est écrit à la première personne (ce qui est un leitmotiv dans ce type de littérature) et au présent. C’est surtout l’emploi du présent qui m’a perturbée, notamment dans les scènes d’action ou c’est un peu déconcertant. Je conçois l’intérêt de l’emploi du présent pour nous immerger d’autant plus dans l’univers de l’héroïne qui ne sait pas non plus ce qui se passera dans un futur plus ou moins proche, mais cela reste inhabituel et déroutant. J’ignore cependant s’il en est de même dans la VO ou si c’est un choix délibéré du traducteur, ce qui m’étonnerait tout de même.
Ceci dit, une fois qu’on s’habitue à cette écriture au temps présent, cela passe et on ne s’en rend même plus compte. Pour ma part, cela a simplement retardé mon immersion dans l’histoire.

Bilan: 

« Sidhe » me semble être une série plutôt prometteuse et je lirais la suite car je suis vraiment curieuse de voir comment l’auteure va faire évoluer ses personnages et l’histoire dans sa globalité.

Note globale: 15,5/20