Archives pour l'étiquette loup-garou

[Lecture] Rebecca Kean t.1: Traquée [Cassandra O’DONNELL]

4e de Couverture:

Nouvelle-Angleterre, Burlington… Pas de délinquance, élue la ville la plus paisible des Etats-Unis, bref, un petit havre de paix pour une sorcière condamnée à mort et bien décidée à vivre discrètement et clandestinement parmi les humains. Malheureusement, en arrivant ici, je me suis vite aperçue que la réalité était tout autre et qu’il y avait plus de démons, de vampires, de loups-garous et autres prédateurs que nulle part ailleurs dans ce foutu pays. Mais ça, évidemment, ce n’est pas le genre de renseignements fournis par l’office de tourisme. Maudit soit-il…

Informations Pratiques:

  • Volume: 473 pages
  • Editeur : J’ai Lu (16/03/2011)
  • Collection : Darknight
  • Version Papier

L’avis de la croqueuse de livres:

Je me suis lancée dans cette lecture pour passer le temps dans le tgv pour un petit voyage à Lille… et je l’ai fini le jour de mon retour… Donc première chose: ce livre coule tout seul.

On se trouve ici dans un univers Urban Fantasy un peu particulier. Six grands groupes d’êtres surnaturels évoluent en secret dans un monde où les humains ignorent leur existence: les sorcières, les Loups-Garous, les Muteurs (ou métamorphes), les Chamans, les vampires et les démons.
Les quatre premiers groupent ont été des centaines d’années durant en guerre contre les vampires et les démons. La guerre a pris fin quelques années auparavant et cela s’est traduit par un traité fragile qui contraint tout ce petit monde à collaborer dans l’intérêt global de la communauté surnaturelle.
Notre héroïne, Rebecca est une Sorcière un peu particulière qui fuit son clan depuis des années avec sa fille de 9 ans. Elle vit caché et tente de se fondre dans la masse en évitant de se mêler aux affaires des êtres surnaturels; la seule qu’elle fréquente est son amie Beth, une louve, bras droit de l’Alpha local, qui lui fait régulièrement office de nounou.
Cependant, par un concours de circonstance, non seulement les chefs des divers clans local apprennent son existence, mais en plus ils font d’elle leur « Ayassim », sorte de super-flic surnaturel chargé de faire maintenir l’ordre sur le territoire, afin de régler une affaire délicate qui implique toutes les classes surnaturelles. Cela va l’amener à utiliser des méthodes musclées et à se frotter à l’hostilité de tous les clans.

Voilà le décor planté. Cela pourrait sembler relativement classique… Ce qui va faire l’originalité de la série, ce sont les personnages.
J’avoue qu’aucun ne m’a laissée indifférente (en bien ou en mal), ce qui est assez rare pour moi.
Rebecca déjà. Déjà, elle est française… ça me parle 😉 – Encuite, elle a gardé des séquelles visibles de sa jeunesse: une éducation violente et spartiate qui lui a laissé un coté impitoyable qu’elle essaye de ne pas laisser prendre le dessus. C’est là tout l’intérêt de ce personnage: elle est loin d’être une gentille créature qui veut sauver le monde. Non. Il s’agit d’une femme puissante, consciente de sa force qui n’a pour seul objectif que de se préserver et de protéger sa fille; et pour ce faire, la fin justifie les moyens. Elle lutte cependant contre ses propres contradiction: refus de s’attacher mais besoin de ne pas être seule, pulsions meurtrières mais scrupules à utiliser la violence. Bref, elle a une personnalité complexe et c’est le cas de presque tous les personnages de ce récit. Tous vivent dans leurs propres paradoxes, oscillant entre leur nature/éducation/devoirs et ce qu’ils veulent être ou paraître. L’auteure évoque aussi avec un certain doigté et justesse la question de la tolérance et des préjugés à travers les tensions et les vieilles rancœurs entre les différents clans.

Au niveau des points négatifs, je n’en voit pas énormément si ce n’est que:
– Rebecca mène une vie monacale depuis 10 ans et tout d’un coup elle se retrouve avec une foule de mâles en rut qui en ont après elle et qui ne la laissent pas indifférente.
– Certains des personnages me semblent un peu trop puissants… j’attends de voir comment l’auteure va gérer ça dans les tomes suivants.

Ainsi, l’auteur a posé ici les bases de plusieurs intrigues concernant le passé des différents personnages et on sent par ailleurs qu’il suffirait de pas grand chose pour que le fragile équilibre entre les communautés ne vole en éclats et qu’une nouvelle guerre explose.

Bilan: 

J’ai été franchement emballée par cette lecture. Ce livre n’est pas à mettre dans toutes les mains (on n’est pas dans un registre qui serait acceptable pour un public mineur je dirais car assez violent et contenant des scènes explicites), mais si vous aimez l’Urban Fantasy et les héroïnes qui n’ont pas froid aux yeux, je ne peux que vous le conseiller.

Note globale: 18/20

[Lecture] Philtres & Potions: Anthologie Bit-lit [ouvrage collectif]

4e de Couverture:

Un recueil de textes des plus célèbres auteurs de bit-lit.
Les fans du genre vont se régaler !

Loups-garou, vampires et sorcières, autant de créatures surnaturelles qui peuplent les univers des neuf nouvelles de ce recueil rédigées de mains de maîtres : Patricia Briggs, Jim Butcher, Charlaine Harris découvrez ou retrouvez les personnages de séries à succès.

Informations Pratiques:

  • Volume: 512 pages
  • Editeur : Milady (18/03/2011)
  • Collection : Bit Lit
  • Version Papier

L’avis de la croqueuse de livres:

N’ayant pas beaucoup de temps pour lire en ce moment, je me permets de faire un peu de « recyclage » d’un livre que j’ai lu il y a déjà quelques temps.
Il ne s’agit pas d’un roman mais d’un recueil de nouvelles dans lequel on retrouve les auteurs suivants:
– Patricia BRIGGS: Loup Aveugle
– Jim BUTCHER: La dernière tournée
– Rachel CAINE: Cadavre Exquis
– Karen CHANCE: Les jeux sont faits
– PN ELROD: L’Oeil doré d’Hécate
– Charlaine HARRIS: Bacon
– Faith HUNTER: La Marque des morts
– Caitlin KITTREDGE: La Rouquine
– Jenna MACLAINE: Sombres Péchés

Ces nouvelles n’ont pas vraiment de points communs si ce n’est qu’il s’agit d’Urban Fantasy (je préfère ce terme à Bit Lit car je trouve ce dernier trop restrictif étant donné que nous n’avons pas ici que des vampires et qu’il ne s’agit pas de belles histoires romantiques). Par contre vous retrouverez des univers déjà connus comme avec Patricia Briggs et Jim Butcher dont les textes se déroulent respectivement dans les mondes déjà connus de Mercy Thompson et de Dresden. Ce qui est intéressant, c’est que ces nouvelles mettent en avant des personnages évoqués brièvement dans les séries respectives des auteurs qui mais qui sont tellement insignifiants dans ces dernières qu’on n’y a pas vraiment porté attention… à tort.
Ces nouvelles m’ont permis de m’immerger encore un peu d’avantage dans ces univers que j’appréciais déjà… Et voilà que je me mets à espérer que Patricia Briggs se lance dans un nouveau spin-off de Mercy Thompson pour nous conter l’histoire de Tom et Moira…
Et par ailleurs, j’ai pu découvrir des auteurs que je ne connaissais pas du tout, me donnant envie de me plonger dans leur monde un jour, comme ce fut le cas avec le texte de Caitlin Kittredge.
Le seul bémol que j’apposerais est que certaines de ces nouvelles se passent bien après les faits des ouvrages déjà parus en France, comme c’est le cas pour celle de Jim Butcher. Ainsi il y a des choses qui m’ont laissée sur ma faim car il me manque des pièces du puzzle.
Cependant je suppose que ça ne sera pas un problème pour quelqu’un qui n’a jamais lu les livres, ces nouvelles pouvant se lire sans connaitre les univers dont elles sont issues.

Bilan: 

Au final, je ne peux que conseiller ce livre qui permet de découvrir de nouvelles plumes ou  bien de plonger un peu plus dans des univers existants. D’autant plus que vous trouverez forcément certains textes qui répondent à vos attentes même si vous ne les apprécierez sans doute pas tous, tout comme moi. 🙂
Merci à Milady d’avoir pris l’initiative de les publier.

Note globale: 15,5/20

[Lecture] Waynest – t.1: Traquée [Jess HAINES]

 

 4e de Couverture:

Le job de détective de Shiarra Waynest est déjà dangereux d’ordinaire. Il le devient davantage quand elle doit accepter un contrat susceptible de renflouer ses caisses vides, s’il ne lui coûte pas la vie. Dans une ville où rôdent la magie et les non-morts et où vampires et loups-garous ne sont pas toujours ce qu’ils semblent être, Shiarra va devenir une arme secrète dans la bataille entre le bien et le mal, que cela lui plaise ou non.

Informations Pratiques:

  • Volume: 377 pages
  • Editeur : Milady (22/02/2013)
  • Collection : Bit-Lit
  • Version numérique

L’avis de la croqueuse de livres:

J’avais lu des avis assez mitigés sur cette série, aussi n’était-elle pas en tête de ma PAL. Cependant, j’avais envie de lire quelque chose de pas prise de tête… donc quoi de mieux que de la bit-lit classique?

L’histoire, qui se déroule à New York, met en scène Shiarra, une détective humaine, on ne peut plus normale, qui prend des affaires habituellement assez simples (surveillance, personnes disparues…) en se tenant le plus à l’écart possible des communautés surnaturelles qui ont fait leur coming-out quelques années auparavant.
Prise dans de sérieux ennuis financiers, elle se voit dans l’obligation d’accepter une affaire dont le mandataire est le Cercle, un ordre de Mages et qui va la conduire à se frotter au vampire en chef de la ville. Son enquête va aussi l’amener à être aux prises avec les White Hats, un groupuscule anti-surnat’, mais aussi les lycanthropes. Bref, un beau sac de nœuds en perspective.

Au niveau des personnages, j’ai apprécié de voir une héroïne humaine et sans défense, pour une fois, ça change. Mais j’avoue avoir un peu de mal à accrocher vraiment avec Shiarra, je la trouve fade, un peu trop lisse; comme son amie Sarah (c’est drôle comme les héroïnes ont souvent une copine richissime qui leur évite de se retrouver trop dans la dèche 🙂 ) ou Chaz. Les personnages de Royce et de Arnold me paraissent un peu plus intéressants. A voir dans les prochains tomes s’ils sont bien exploités ou pas.

En ce qui concerne l’intrigue, on retrouve ici des choses assez classiques: des vampires (vicieux et manipulateurs), des loups-garous (dominés par leurs instincts et shootés à la testostérone) et des mages (imbus d’eux-mêmes et dissimulateurs). Au milieu de ça, l’héroïne qui se fait sa petite équipe de surnat’ afin de s’en tirer vivante, si possible, dans la gueguerre qui oppose tout ce petit monde pour retrouver un artefact magique qui pourrait conduire le monde à sa perte.

Trois petites choses que j’ai quand même trouvées intéressantes:
– Le concept de l’artefact intelligent qui m’a un peu rappelé les shushu dans Wakfu. J’ai hâte de voir l’évolution de sa relation avec Shiarra.
– Les familiers des mages – je suis assez fan de celui de Veronica: sournois et pervers tout en conservant sa classe féline.
– Le traitement du racisme et de l’évolution de l’héroïne qui change peu à peu d’opinion sur les surnat’ en les fréquentant de plus près. Ceci dit pour le moment je trouve encore que les White Hats sont un peu des guignols…

Bilan: 

Une histoire assez sympa qui se lit bien, mais reste très classique.

Je lirai sans doute la suite, pour tromper l’attente entre deux séries qui m’exaltent d’avantage.

Note globale: 12,5/20

[Lecture] Sang Secret [Kate CALLAHAN]

4e de Couverture:

Je m’appelle Heaven Walsh et je suis vétérinaire. À priori, c’est un métier magnifique et sans risque. C’est également ce que je pensais quand j’étais petite… Jusqu’au jour où je l’ai sauvé. J’aurais dû le savoir, il faut toujours se méfier du loup qui dort !
Entre une amie délurée, un nouveau colocataire ne me laissant pas indifférente et un client hors du commun, ma vie va basculer du tout au tout. Propulsée dans un monde surnaturel dans lequel je vais devoir faire me faire les griffes, je me retrouve rapidement traquée et condamnée.
Des apollons à la peau glacée, des adonis couverts de poils et une cinglée assoiffée de pouvoir, quelles surprises me réserve encore ma vie ?

Informations Pratiques:

  • Volume: 414 pages
  • Editeur : Les Editions Valentina (03/03/2013)
  • Collection : /
  • Version Electronique

L’avis de la croqueuse de livres:

J’ai découvert ce livre par hasard en flânant sur Booknode (ce site est une véritable mine pour trouver des idées de lecture)… le résumé m’a tentée et ce qui a fini de me convaincre c’est que l’auteure est originaire du même trou perdu que moi (oui, c’est totalement subjectif, mais assumé et je ne regrette pas mon choix :p)

En premier lieu, petite chose qui m’a surprise: l’histoire se passe aux Etats-Unis. Ceci dit, à part quelques considérations bien françaises de l’héroïne dans ses goûts ou ses expressions, cela ne choque pas et avec mes maigres connaissances sr les USA, je n’ai pas relevé d’incohérence.
Ensuite, le triangle amoureux un peu particulier qui se noue au coeur de l’intrigue m’a un peu perturbée, mais j’ai été rassurée sur la fin de l’ouvrage (j’avoue avoir eu peur à un moment que cela tourne à l’orgie. Fort heureusement – pour moi – ça n’a pas été le cas).
Pour ce qui est des points négatifs (je commence par là, mais ne vous y arrêtez pas 😉 ), je citerai juste les quelques coquilles, la lourdeur de deux des personnages et la sur-utilisation d’un adjectif que l’auteure semble particulièrement apprécier et qui a fini par me donner de l’urticaire tellement il est omniprésent. Ceci dit, rien de bien méchant que la lecture de ce premier opus n’a su estomper au fil des pages.

La lecture de ce roman a donc été une agréable surprise. On reste dans de la bit-lit classique: loups-garous, vampires, une héroïne qui se retrouve prise entre les deux et se découvre des dons inédits en même temps que cet univers sombre.
Ce que j’ai particulièrement apprécié c’est justement le personnage principal: Heaven. C’est assez rare en ce qui me concerne, mais j’ai facilement pu m’identifier à elle: ses réactions, ses répliques, son attitude auraient pu être les miennes en de telles circonstances. Ce n’est pas une super-héroïne. Elle n’a aucun super pouvoir qu’elle apprend à maîtriser en 3 pages comme c’est souvent le cas dans ce type de littérature. Au contraire, elle trébuche, elle se sent perdue, elle ne maîtrise plus rien dans son environnement et elle réagit à cela des deux façons les plus logiques: peur et colère, ceci en passant par toute une palette d’émotions aussi contradictoires que cohérentes. Mais par dessus tout, elle reste profondément humaine malgré tout ce qui lui arrive. Au début de l’histoire, elle est meurtrie et solitaire. A la fin de cette dernière, elle sait que son univers ne sera plus le même et qu’il n’y a pas de retour en arrière possible. Mais tout au long du récit, elle reste fidèle à elle-même, dans le sens où elle ne renie pas ses principes. Elle se bat contre elle même pour s’adapter et aller de l’avant. J’ai apprécié cette « simplicité » dans la personnalité de l’héroïne.

Pour ce qui est des autres personnages, je ne citerai pas tous les noms pour ne pas vous spoiler.  Cependant, si vous préférez ne rien connaître de plus  au sujet de l’intrigue, je vous conseille de passer directement au « Bilan ». 

Je n’ai pas apprécié les vampires plus que cela. Ils ne sont pas désagréables non plus, même si parfois (souvent?) un peu lourds; ils sont mêmes plutôt attachants à leur façon… mais je n’aime pas vraiment les vampires à la base, donc je ne suis pas forcément très objective et il n’y a pas à douter que nombreuses sont celles qui se laisseront séduire par ceux apparaissant ici.

Par contre j’ai beaucoup aimé les personnages lycanthropes, notamment celui de Larik pour qui j’espère vraiment en apprendre d’avantage. Tout comme Jarod qu’on côtoie assez peu durant ce premier tome mais qui est assez intrigant dans son genre (et je suis curieuse de voir l’évolution de sa relation avec Heaven).
Idem pour le personnage plus sombre de Sophia qui est intéressant et plutôt bien traité (c’est tellement rare les « bons » psychopathes ^_^).

J’ai aussi beaucoup apprécié la relation de Heaven avec sa louve. J’espère que les prochains tomes approfondiront tout cela car j’ai trouvé le traitement plutôt original; dans la lignée de Patricia Briggs, tout comme la façon d’envisager l’organisation de la communauté lycanthrope. Madame Briggs étant l’une de mes auteurs préférées, je suis ravie de retrouver certains des codes qu’elle utilise sous la patte d’une française.

En ce qui concerne la trame de l’histoire, on suit le point de vu de Heaven, il y a donc beaucoup d’indices sur la suite qui nous sont laissés sans qu’on puisse savoir à quoi cela va aboutir étant donné que l’héroïne elle-même n’en a pas la réponse… Pour ma part je trouve cela terriblement frustrant car au final on termine le livre avec plus de questions que de réponses…  Et SURTOUT: je ne sais même pas si mon personnage préféré est encore en vie ou non… Je pense donc que l’auteure doit avoir un petit coté sadique…

Bilan: 

 Il est évident que je lirai la suite. Je l’attends même avec impatience… vite… je veux savoir ce que deviennent les personnages, avoir des réponses à mes multiples questions et avoir le plaisir de voir l’évolution à venir de Heaven mais aussi de pouvoir vérifier si mes quelques théories sont justes ou non.

Bref, un ouvrage que je conseille avec un certain enthousiasme.

Note globale: 15/20

Ma note n’est pas plus élevée à cause de la plume parfois hésitante de l’auteure. Mais son histoire vaut vraiment la peine qu’on s’y intéresse.