Archives pour l'étiquette Nightside

[Lecture] Nightside, T1 – Vieux démons – [Simon R. GREEN]

 Nightside, T1 - Vieux démons - Simon R. Green

4e de Couverture:

Je m’appelle Taylor, John Taylor. Ma carte de visite dit que je suis un détective privé, mais en fait je suis plutôt un expert pour retrouver les objets perdus. Cela fait partie du don avec lequel je suis né, dans le Nightside. J’en suis parti il y a pas mal de temps, pour sauver ma peau et ce qu’il me restait de raison. Aujourd’hui, je gagne ma vie dans les rues ensoleillées de Londres. Mais ces derniers temps, les clients se font rares. Aussi, lorsque Joanna Barrett a débarqué dans mon bureau, suintant la richesse par tous les pores de sa peau, pour me demander de retrouver sa fille qui avait fait une fugue, je n’ai pas pu dire non. C’est alors que j’ai découvert où sa fille s’était barrée. Dans le Nightside : deux kilomètres carré d’enfer en plein cœur de Londres, un endroit où il est toujours trois heures du mat’ ; où l’on croise des mythes à tous les coins de rue ; où l’on peut boire un pot avec un monstre. Rien n’y est comme il parait et tout y est possible. J’avais juré de ne jamais y remettre les pieds. Mais une jeune fille est en danger, et sa mère compte sur moi. Alors je n’ai pas le choix : il faut que je rentre à la maison…

Informations Pratiques:

  • Poche: 253 pages
  • Editeur : Bragelonne (18/12/2010)
  • Collection : /
  • Version numérique

L’avis de la croqueuse de livres:

Un livre dans la lignée des « Dossiers Dresden » de Jim Butcher: un anti-héros au passé mystérieux qui n’a aucune envie que qui que ce soit se repose sur lui.
C’est un peu un leitmotiv dans l’Urban Fantasy, les héros masculins y sont souvent des détectives blasés qui ont déjà un fort passif derrière eux. Par opposition aux romans dont les héroïnes sont des femmes, souvent jeunes et inexpérimentées qui découvrent leurs capacités au fil des pages, nous avons donc ici un personnage principal loin d’être naïf, qui se blinde contre toute forme d’émotion.

Cependant, ce héros a le complexe du « chevalier servant », il ne peux pas résister à une dame en détresse. Et c’est ce qui le décide à retourner dans le NigthSide, la face sombre de Londres… un quartier accessible sous certaines conditions qui abrite des créatures plus effrayantes les unes que les autres (et les plus terribles ne sont pas forcément celles qui en ont l’air…) et où même la loi de la jungle fait pâle figure…
On apprend au fil de la narration que John Taylor est originaire de ce quartier et que pour une raison que même lui ignore, il est craint par la majorité de la population qui hante le Nightside et recherché par celle qui reste… et ce n’est pas ce premier tome qui apportera de véritable réponses au pourquoi du comment.

Ceci dit, on ne s’ennuie pas pour autant, au contraire, je n’ai pas vu venir une bonne partie des rebondissements qui ont jalonné l’ouvrage et la fin m’a complètement surprise.
J’ai pris beaucoup de plaisir à lire ce livre, un peu sombre, narré un peu comme le ferait un privé des années 50 qui ne mâche pas ses mots. Le Nightside recèle aussi des mystères que l’auteur nous donne envie de percer et son lot de personnages énigmatiques et magnétiques dont on a pas forcément envie de connaître la nature profonde mais qui n’en restent pas moins intriguants.

Bilan: 

Comme je n’aime pas rester sur ma faim, il est évident que je lirai la suite de cette série, même si elle n’est pas en tête de ma PAL (Pile à Lire).

Note globale: 13/10