[Lecture] Waynest t.2: Enlevée [Jess HAINES]

4e de Couverture:

Il fut un temps où le principal problème de Shiarra Waynest, détective privée, était de maintenir son agence à flot. Elle doit désormais négocier avec deux dangereux et séduisants vampires, ennemis depuis des siècles, dont elle a éveillé les convoitises. Alors que les tensions s’intensifient, les White Hats, chasseurs de vampires, pressent Shiarra de les rejoindre. Elle va alors découvrir que les apparences sont trompeuses, ce qui affectera toutes ses convictions… ainsi que ses désirs.

Informations Pratiques:

  • Volume: 456 pages
  • Editeur : Milady (29 mars 2013)
  • Collection : Bit-Lit
  • Version Electronique

L’avis de la croqueuse de livres:

J’avais fait une petite chronique sur le tome 1 il y a quelques temps et j’avais été moyennement emballée. Après « Le Mystère du Drake Mécaniste », j’avais besoin de quelques chose de « décérébrant ». J’ai donc opté pour le tome 2 de cette série purement Bit-Lit.

Nous retrouvons Shiarra, environ 6 mois /un an après les événements du tome 1. Elle s’est officiellement remise en couple avec Chaz et a accepté sa nature Lycanthrope. En parallèle, elle tente d’éviter Alec Royce comme la peste, tout comme les White Hats.
Le roman commence fort: Shiarra est en train de se faire menacer par Jack, le chef des White Hats qui n’a pas renoncé à l’intégrer dans ses rangs. Avant de la laisser, ce dernier l’informe qu’elle aurait bientôt besoin d’eux car un nouveau joueur s’apprête à rentrer dnas la partie. Et les ennuis ne tardent pas à de nouveau frapper à sa porte: un soir un vampire tente de s’introduire chez elle pour la conduire chez un certain « Max » qui s’avère être le créateur de Anastasia, la Méchante vampire du t.1 qui avait été réduite en charpie par les loups de Chaz. Elle est secourue in extremis, mais se fait bientôt enlever par Max, vampire millénaire et psychotique, et ce dernier qui a visiblement mal digéré l’exécution de sa petite protégée…

Le tableau est posé: l’héroïne se retrouve au coeur d’une lutte fratricide entre deux vamps super-puissants: l’un veut sa mort et l’autre la veut tout court.
Ceci mis à part, on retrouve un peu les mêmes clichés que dans le premier opus: elle monte sa petite brigade de surnat’ perso et compte partir à l’assaut du grand méchant.
Shiarra est un peu plus malmenée que dans le premier tome, mais une fois encore, les personnages m’ont paru creux et pleins d’incohérences. La demoiselle qui avait tant de mal à fréquenter les « Autres » dans « Traquée » se pose maintenant en donneuse de leçon, prônant le fait que ces derniers sont comme tout le monde, fourrure et crocs en plus. Sa réaction face aux injonctions de la presse est tout aussi improbable… J’ai beaucoup de mal à percevoir Chaz comme un Alpha tant il manque de contrôle quand à Royce, il est toujours retors mais je l’ai trouvé un peu trop mou…
J’espérais que dans ce tome on en découvrirait d’avantage sur Royce, Arnold et la ceinture qui transforme Shiarra en chasseuse, mais j’ai été très déçue. Au final on a beaucoup de violence et de scènes glauques pour un scénario assez creux et des personnages toujours aussi superficiels qui vivent des événements pour le moins traumatisants mais ne semblent pas en garder de séquelles.

Bref, beaucoup de mal à finir ce tome et une grosse déception à la clé.

Bilan: 

 Très déçue.
C’est dans ces cas là que je regrette que Milady ait cessé la publication d’oeuvres aussi fouillées que Kate Daniels, Les Dossiers Dresden ou Rachel Morgan pour se consacrer à des séries aussi creuses et inintéressantes…
Je ne pense pas lire le tome 3.

Note globale: 9/20